Le nouveau Business Model de l’économie digitale en SaaS

Selon le DSI de Hitachi, M. Munehiro Hashimoto : « Customers don’t want to buy license. They just want the services, purchased on a utility basis. »

L’avènement du SaaS ou Cloud Computing oblige les acteurs de l’économie digitale à repenser à leur stratégie.

Le business model des banques et éditeurs de gestion va notamment évoluer drastiquement dans les années à venir.

Il est communément admis que dans les 5 prochaines années :

  • 20% des revenus des banques (hors marché de capitaux) sera issue de processus documentaires et non plus essentiellement des flux financiers.
  • 40% des revenus des éditeurs seront tirés des correspondances documentaires, tandis que l’essentiel provient aujourd’hui des licences, support et maintenance ; les éditeurs seront ainsi très sensibles à promouvoir l’augmentation des volumes documentaires auprès de leurs clients.

Notre ambition après 10 ans de R & D

  1. Distribuer la Signature « On Line » à 5 milliards d’Internautes en possession d’un téléphone mobile.
  2. Réduire par les coûts et les risques opérationnels des entreprises et des usagers de 75% sans modifier leurs méthodes de gestion.
  3. Donner une solution universelle d’échanges Internet harmonisant et simplifiant les usages avec une sécurité informatique et une valeur juridique renforcées. Applications conformes aux nouvelles dispositions mentionnées dans le projet de Règlement modifiant la Directive des Services et des usages de la signature on line
  4. La dématérialisation des documents et des échanges est devenue la priorité des entreprises et des Etats pour améliorer dans la gestion documentaire sa valeur probante (zéro litige), sa sécurité (zéro défaut), et son interopérabilité (zéro délai)
  5. Offrir à l’Industrie Informatique une solution globale en « SaaS » en Cloud Computing :
    • eID as a service,
    • eSignature as a service,
    • eArchiving as a service,
    • eCommunication as a service.